Bilan – 1 an comme corsaire littéraire

Il y a un an, je hissais le pavillon noir, je faisais fi des règles d’engagement traditionnelles et je partais à la conquête des mers! Ok, ok, j’arrête avec la métaphore maritime. J’ai le mal de mer, de toute façon. 

Ça fait déjà un an que la nouvelle “Sous pression” est parue. Cette courte nouvelle lançait la série Dominix Kemp et a été achetée en grand nombre par les amis et la famille. Je les remercie d’ailleurs de cet accueil enthousiaste. Ça m’a donné le courage de poursuivre. 

C’était le début d’une belle aventure et j’y ai consacré plus d’une soirée tardive et quelques matinées commencées avant le soleil (gracieuseté de mon petit dernier). C’était parfois épuisant de jongler le travail, la vie de famille et les multiples chapeaux de l’auteur indépendant. Heureusement, plus j’avance et plus mon processus se raffine. Certaines tâches se font plus rapidement ou j’ai appris à leur réserver le temps nécessaire. 

Je me suis lancée en partant du principe que ma première trilogie en serait une d’essais et d’apprentissages. Et j’ai effectivement beaucoup appris! Comme mon lectorat était modeste au départ, j’ai pu faire ces erreurs sans trop les étaler. Ouf! Personne n’a vu le moment où j’ai dû crier “Un homme à la mer!” (Ah non désolé, on avait dit qu’on arrêtait les métaphores douteuses…) 

J’ai appris qu’on ne lance pas un titre en même temps que des élections. On ne lance pas un titre en janvier, quand tout le monde éponge les factures du temps des fêtes. La sauvegarde automatique est la meilleure amie de l’auteur indépendant. La to-do liste aussi, mais elle est parfois interminable. On ne prépare pas une promotion juste après un lancement… et on n’hésite pas à reprogrammer quand ça nous sort par les oreilles. Un plan, c’est fait pour être flexible! 

J’ai eu la chance de faire de belles rencontres, des collègues écrivains et des auteurs indépendants qui partagent mes ambitions et mes défis. Des gens qui donnent au suivant et qui n’hésitent pas à partager leur expérience, leurs succès et leurs échecs. J’ai pris beaucoup de notes et je fais de mon mieux pour évaluer mon parcours avec un regard critique.  

J’ai aussi échangé avec des lecteurs passionnés, qui donnent leur opinion en toute honnêteté et qui sont prêts à passer quelques heures avec mes personnages. Leurs critiques sont assurément la plus belle récompense qu’y soit. Ne vous m’éprenez pas, le versement des royautés l’est aussi, mais une critique élogieuse chasse les doutes et les angoisses bien plus efficacement. 

Toutes ces expériences et ces connaissances ont été mises à profit et le lancement de ma nouvelle série de fantasy urbaine a pu en bénéficier. Cette série a dépassé mes attentes et je suis impatiente de voir ce que l’avenir me réserve. Quoique j’ai déjà une petite idée! Ceux qui me connaissent ne seront pas surpris d’apprendre que mon plan est fait. Mon futur, et celui des lecteurs qui m’accompagneront, sera rempli de créatures incroyables et de décors à couper le souffle. 

Et parce que je suis une nerd assumée, voici l’année en chiffre: 

  • 2 univers 
  • 4 romans 
  • 6 nouvelles 
  • 20 articles de blog 
  • 40 abonnés Instagram 
  • 115 abonnées à l’infolettre 
  • 130 abonnées Facebook 
  • 425 copies vendues 
  • 1 070 pages publiées au format papier 
  • 164 000 mots écrits, révisés, corrigés et édités 
  • 297 000 mots publiés 

Publié par Mélanie

Mélanie Dufresne est une auteur émergente de science-fiction et de fantastique. habite à Québec avec son conjoint et ses deux enfants. Entre la vie de famille et le travail, elle aime bien lire et faire de la randonnée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :